Avant, pendant et après la COP 21, l'activité éditoriale a été intense en France autour des enjeux scientifiques, techniques, économiques, sociaux et politiques du changement climatique.
(voir la bibliographie sur https://www.lepaindesreves.fr/dossiers/bientot-la-cop21/)

Dans la cinquantaine de titres apparus sur les tables des libraires, retenons trois livres écrits par des chercheurs, ingénieurs ou physiciens.

Pasted Graphic 1

La poutre et la Paille écologique.
Editions du Cerf

Prix : 29 € - 347 p - Format : 24x16cm - ISBN : 978-2-204-10594-1

Changement climatique, développement durable : Que font les entreprises? C’est à cette question que tente de répondre le livre de Christine Bénard et de Dominique Levesque

livre1
Pour ces auteurs, leur livre « s’adresse à un large public peu familier avec les grandes entreprises ... Le cœur de l’ouvrage est constitué par les interviews de responsables des secteurs du bâtiment, des transports et de la chimie: Lafarge, Saint-Gobain, Sncf, Alstom, Airbus, Renault, Michelin, PFA-Filière automobile et mobilités, Arkema, Solvay et Air Liquide.
Quelle place occupent le climat et le développement durable dans leur stratégie? Quelle est leur vision sur ces enjeux et sur l’évolution de leurs activités? Quels progrès ont-ils faits depuis 20 ans? Quelles transformations ces enjeux ont-ils entraînées dans leurs entreprises? Quels objectifs précis se sont-ils donnés, à court terme et à long terme? Comment comptent-ils les atteindre?
En réponse, nos interlocuteurs nous expliquent leurs motivations, leurs contraintes, leurs politiques et leurs résultats. De nombreuses informations factuelles accompagnent ces interviews. Pour élargir notre vision, nous faisons appel à des connaisseurs des entreprises tels que PricewaterhouseCoopers et à des experts du CNAM, de l’IFSSTAR, du CSTB, du CEREMA et du CNRS, sur un vaste horizon allant du climat à l’économie, des réglementations aux politiques publiques territoriales, de la recherche à l’innovation.
Faits et analyses convergent: rôle déterminant des réglementations, transformations de l’économie, évolutions des sujets de recherche et des façons d’innover. Tout bouge, mais trop lentement. Pour accélérer, les entreprises appellent de leurs vœux des réglementations consensuelles établies sur la durée, adaptées aux différentes régions du monde et aux différents secteurs, en particulier un vrai coût donné au CO2 émis ou évité. Ce livre n’est ni une diatribe ni un plaidoyer, c’est une étude, un support à la réflexion. »

On l'aura compris, un livre très RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et norme ISO 26 000 !

christinebenard
Christine Bénard est sèvrienne et docteur d'optique quantique à Paris XI. En 1983, elle lance le laboratoire FAST (« fluides, automatique et systèmes thermiques ») à Paris XI qu'elle dirige jusqu'en 1994. Directrice de la recherche et des études scientifiques à l’ÉNS de 1992 à 2000, elle intègre le cabinet du ministre de la Recherche en septembre 2000. Conseillère pour la science et la technologie à l'ambassade de France aux États-Unis. Le 1er mai 2005, Christine Bénard devient la directrice scientifique de Michelin, poste qu'elle occupe jusqu'au 1er mai 2011.


dominiquelevesque
Dominique Levesque est directeur de recherche honoraire, ancien élève de Bernard Jancovici (disparu le 14 juin 2013), il a travaillé plus de quarante ans au Laboratoire de physique théorique de Paris XI dans le domaine de la Physique statistique et de la théorie et simulation des liquides.

Pasted Graphic 2

Dormez tranquilles jusqu'en 2100 et autres malentendus sur le climat et l'énergie
Editions Odile Jacob

Prix : 19.90 € - 208 p - ISBN : 2738132529 - Format : 145 x 220 mm

Sur un ton plus personnel, le dernier opus de Jean-Marc Jancovici , « un argumentaire coup de poing. »

livre2
Réputé pour la clarté de ses messages, son assurance et la pédagogie dont il sait faire preuve pour expliquer les choses complexes aux profanes, Jean Marc Jancovici a su déclencher une prise de conscience chez nombre de citoyens au sujet des enjeux de l'énergie et du climat.

Depuis plusieurs livres déjà mais jamais aussi clairement qu'ici, il observe que la production (le PIB) est liée très mécaniquement à l’énergie primaire extraite, essentiellement fossile. Il ne s'agit pas d'une simple corrélation mais bien d'un effet « thermodynamique ». Conclusion : la croissance du PIB ne peut que chuter et le PIB peut même enregistrer un déclin une fois passés les différents « peak-fossiles ». Ce lien mécanique autorise une lecture très simple de la conjoncture économique et - c'est l'élément nouveau – politique. Un diagnostic aussi tranché peut heurter y compris chez les écologistes (qu'il n'hésite pas à accuser au passage de ne rien comprendre à la physique!) Contrairement aux grands industriels, il n'a pas confiance dans rôle des prix pour aider à la substitution d’une technique à l’autre. Et il reste convaincu que l'électronucléaire constitue une meilleure solution que l'éolien ou le solaire intermittents. Une voix originale qui suscite bien des controverses !

JM-jancovici
Jean-Marc Jancovici est un ingénieur français (X 1981Télécom), qui s’est spécialisé dans la thématique énergie-climat. Il est consultant, enseignant, fondateur de la société Carbone 4. Conférencier, auteur de livres et chroniqueur, il est connu pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation sur le changement climatique et la crise énergétique. À suivre sur son site web: http://www.manicore.com/

Pasted Graphic 3

Si la lecture des livres engagés et parfois partisans vous a lassés, n'hésitez pas à revenir aux fondamentaux avec l'excellente contribution des Éditions EDP Sciences :

Le climat : La terre et les hommes.
EDP Sciences - Collection : Une Introduction à ... -

Prix : 24€ - 240 p.

livre3
Dans la préface qu'il donne au livre de ses collègues et/ou élèves, Jean Jouzel écrit : « Les rapports du GIEC se doivent d'être très complets sur l'ensemble des aspects abordés, les différents chapitres faisant un état des lieux des recherches les plus récentes dans leurs domaines respectif ». Le revers de la médaille est qu'ils sont très volumineux - près de 1500 pages pour le dernier rapport sur les aspects scientifiques et difficilement abordables pour les non spécialistes.
Par ailleurs, seuls les résumés techniques et les résumés pour décideurs sont accessibles en français.
II est donc indispensable, pour qui souhaite s'intéresser à l'avenir de notre climat à travers les rapports du CIEC ou d'autres lectures, de disposer d'un manuel d'introduction à la complexité de la machine climatique. C'est à cet objectif que répond l'ouvrage de Jean Poitou, Pascale Braconnnt et Valérie Masson-Dellmotte. Co-rédigé par trois chercheurs du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement aux compétences complémentaires, il s'appuie en partie sur les rapports du GIEC auxquels deux d'entre eux ont contribué.
Très didactique, d'écriture extrêmement abordable et ne requérant pas de connaissances préalables, il est remarquablement organisé. Nul doute que « Le climat, la terre et les hommes » atteigne l'objectif qu'il s'est fixé à savoir « apporter les informations dont ils peuvent avoir besoin à ceux dont c'est le métier de transmettre la connaissance aux jeunes générations. » Au-delà, je suis convaincu qu'il sera extrêmement utile à tous ceux qui s'intéressent à l'avenir de notre climat ... »

Avis d'expert pour un livre qui fait équitablement la part relative des facteurs naturels et des activités humaines sur le réchauffement actuel du climat.

poitou
Jean Poitou, physicien. Retraité. Carrière au CEA en physique nucléaire (1968-1992) puis en climatologie (1992-2006), comme responsable des traitements de données satellitales puis comme adjoint au directeur du Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE). Membre de la SFP (société française de physique, bureau de la section Paris-Sud et commission énergie-environnement.. Secrétaire de SLC.Co-auteur de Climat et Météo pour les Nuls (First)

braconnor
Pascale Braconnot est chercheure CEA au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE-IPSL) et spécialiste de la modélisation du climat et de la paléoclimatologie. Elle a notamment coordonné le développement du modèle numérique complet du système Terre de l’IPSL. Elle a participé à la rédaction des chapitres « Comprendre et attribuer le changement climatique » et « Evaluation des modèles climatiques » des 4ème et 5ème rapports du GIEC et a reçu, en 2009, la Médaille Milutin Milanković (link is external) de l’European Geophysical Union

delmote
Directrice de recherche au CEA , Valérie Masson-Delmotte travaille au laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE) où elle est responsable du groupe « Dynamique et archives du climat ». Elle s’intéresse à l'évolution du climat, à des échelles de temps allant des derniers siècles jusqu'aux glaciations. Valérie Masson-Delmotte a contribué à la rédaction des 4e et 5e rapports du GIEC (2007 et 2013) et au rapport Antarctic Climate and Environment (2009).
Prix Irène Joliot-Curie 2013. Prix Martha T. Muse 2015 « for Science and Policy in Antarctica »

Retour au sommaire