Le risque cyber-sécuritaire : comment s'en prémunir. 
Jean-Pierre Hauet, président de ISA-France 

Photo Hauet-1a
On connaissait depuis longtemps les virus informatiques téléchargés à l’insu des utilisateurs depuis des sites Internet malveillants, qui ralentissent la marche des PC voire détruisent certaines données. On connaissait également les hackers, cherchant par tous les moyens à pénétrer dans les systèmes informatiques. La mise en évidence en 2001 des failles du premier protocole de protection du Wi-Fi, le WEP, par Scott Fluhrer, Itsik Mantin et Adi Shamir, avait suscité d’innombrables vocations de pirates informatiques.

Mais à partir de 2010, le risque cyber-sécuritaire a pris  une autre dimension. Ce sont désormais des états ou des groupes très structurés, disposant de moyens importants, qui sont aux commandes. Les grandes infrastructures du monde industriel (centrales électriques, raffineries, installations nucléaires, etc.) ou du monde des services (réseaux électriques, traitement de l’eau, tunnels, etc.) sont les premières visées. La guerre cyber-sécuritaire est ouverte au Moyen-Orient. Elle peut du jour au lendemain se propager ailleurs. Est-il possible de s’en protéger ? 


Pour en savoir plus (article en attaché) 

retour au sommaire