« mavoiescientifique », un nouveau site multimedia interactif très visité

Pascal Charvet, directeur de l’ONISEP

Le système éducatif français dans son ensemble forme des ingénieurs et des techniciens, mais en nombre insuffisant pour les besoins de l’innovation, en dépit de la multiplication des écoles. Certaines filières ne font plus autant recette qu’il y a dix ans. Les possibilités de recrutement dans les entreprises et particulièrement dans les PME restent élevées mais les postulants manquent à l’appel. La France risque ainsi d'être confrontée à un déficit de jeunes chercheurs, ingénieurs et techniciens dans les années à venir. Cette mauvaise adaptation entre les choix des jeunes et les possibilités d’emploi est d’autant plus dommageable qu’il y va de notre développement futur et de la compétitivité de notre pays.

Charvet_MG_9482a
On peut s’interroger sur l’engagement réticent de la jeunesse dans les carrières scientifiques, qui est confirmé par les statistiques de l’ONISEP : moins de 15% des demandes d’information sur les métiers concernent la voie scientifique. Les élèves perçoivent souvent les sciences comme abstraites et désincarnées, nécessitant des études arides et cherchent à s’orienter vers des voies moins coupées de la culture générale, jugée plus épanouissante. Par ailleurs le monde de l’industrie souffre d’un fort déficit d’image. Le grand public associe la science à divers maux de notre société, voire au phénomène de désindustrialisation en Europe. Et ni les jeunes ni le grand public n’ont une nette conscience du rôle des technologies qui ont tellement changé et amélioré la vie quotidienne depuis quelques décennies dans nos pays ni de la diversité des métiers qu’elles représentent. Pourtant la panoplie des métiers de tout niveau que permettent des études scientifiques ou technologiques est très riche, elle évolue en continu, et il est indispensable de bien faire connaître toutes ces possibilités aux intéressés.

L’ONISEP, office d’information sous la double tutelle des Ministères de l’éducation et de l’enseignement supérieur, a pris à cœur de développer la connaissance des métiers des sciences et des technique, en collaboration avec la F2S, proche du terrain, qui lui prête mainforte. L’Office met en ligne des informations à la disposition, non seulement des élèves des collèges et lycées ainsi que des étudiants, mais aussi des acteurs principaux de l’orientation que sont les parents, les professeurs, les conseillers d’orientation, les personnels d’encadrement. Il anime déjà très efficacement le service de questions en ligne www.monorientationenligne.fr (questions posées par téléphone, tchat ou mail) et dispose ainsi d’une base de données importante de questions permettant d’apprécier précisément les interrogations des jeunes et de leur famille. De plus, depuis février 2011, il teste le nouveau site expérimental : http://mavoiescientifique.onisep.fr/ qui a fait l’objet d’un conventionnement entre la F2S et l’Onisep. Celui-ci s’intègre désormais parfaitement dans la famille des sites proposés par l’Office, qui draine plus de 35 millions de visiteurs uniques par an.

mavpoiescientifiqueb


Partant d’un site conventionnel d’informations sur les métiers et les formations, les partenaires proposent avec « mavoiescientifique » un espace communautaire web ou chacun pourra déposer, trouver, rechercher, disposer de l’information qui peut lui être utile. Ce site peut tout à la fois proposer des informations basiques, des témoignages, des articles de curiosité et de découverte et des propositions d’action et de rencontre. Ainsi, par exemple, les jeunes peuvent déjà découvrir et naviguer entre vidéos, fiches métiers et témoignages, et s’instruire sans effort sur des découvertes récentes à partir du blog des sciences.

Ce blog des sciences est alimenté chaque semaine par la F2S à travers des « actus » rédigées par le physicien Claude Guthmann (voir son article "Un escargot qui fabrique de l'électricité!"dans cette lettre), et ensuite archivées sur le site. Il a pour but de donner des nouvelles régulières du monde des sciences et des techniques présentées sous une forme simple, attractive et illustrée. En s’informant sur les métiers des sciences les jeunes internautes rencontrent ici des informations inattendues sur les sciences qui captent leur attention. Les exemples donnés visent surtout à stimuler l’imagination et à faire rêver sur l’infinité des domaines où s’étend sans cesse l’inventivité des hommes. Les informations portent sur des découvertes du monde de la recherche fondamentale tout autant que sur des innovations technologiques. Chaque « actu » est conforme à un modèle relativement calibré avec un titre court, des intertitres, une image ou un schéma, une référence et éventuellement un contact. Elle peut suggérer des idées aux élèves pour leur TPE (Travaux Personnels Encadrés) ou TIPE (Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés) et aux professeurs pour illustrer leur enseignement.

Le site « mavoiescientifique » a reçu près de quatre cent mille visites en 2012. Il sera bientôt complété avec des ressources pédagogiques destinées à recenser les échanges entre les équipes de scientifiques intervenantes dans les établissements scolaires pour mutualiser et capitaliser leurs expériences et échanger avec les professeurs sur le thème de l’orientation vers les filières scientifiques et technologiques. Les différentes Inspections générales de sciences et leurs IAIPR travaillent aussi en réseau dans les académies avec des équipes d’enseignants et nos délégations régionales pour équiper pédagogiquement les fiches métiers de l’Onisep. Ce projet qui aboutira en mars 2013 s’intitule Sciences et métiers et l’on peut en découvrir déjà quelques exemples sur http://mavoiescientifique.onisep.fr, pour les classes de troisième et seconde, dans la rubrique Enseignant ressources pédagogiques.
Le chantier ainsi ouvert est vaste et prometteur. Nul doute que c’est d’abord par des actions volontaristes comme celle qui rassemble les forces de la F2S et de l’Onisep ainsi que celle des partenaires économiques que l’attractivité des métiers scientifiques redeviendra effective.

retour au sommaire