N° 2 - décembre 2011
Éditorial
Il faut orienter plus de jeunes vers les sciences et les techniques Pascal Charvet, président de l'ONISEP
La filière électronique, un débouché pour les jeunes
Jean-Christophe Prunet, PDG de Rohde et Schwarz-France
Des endoscopes ultra-sensibles et des nano-antennes optiques
pour détecter les molécules biologiques
Après Fukushima,
l'Académie des sciences analyse le nucléaire civil
"La science au coeur de nos vies" de Maurice Tubiana : Un vigoureux plaidoyer en faveur de la science 
Exposition « Mathématiques, un dépaysement soudain » :
Un enchantement intellectuel et visuel

Directeur de la publication : Michèle Leduc - Rédacteur Adjoint : Charles de Novion - Réalisation graphique : Alain Launay

L’Onisep s'allie à la F2S pour mettre à la disposition du public des outils modernes d’information et d'orientation sur les formations et les activités professionnelles dans le domaine des sciences et des techniques.

Des neutrinos qui iraient plus vite que la lumière

Les réticences envers la science sont aujourd'hui très fortes ; elle est souvent vue comme un instrument d'aliénation pour l'homme et la source possible d'une apocalypse. Maurice Tubiana nous montre, au contraire, toute la valeur de la démarche scientifique, moteur de changement, refus de toute idéologie et grande aventure.  

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe fin septembre 2011 : l'expérience OPERA du CERN laisse entendre que les neutrinos voyageraient à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Prudence !

La Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris propose une exposition qui a sollicité la communauté des mathématiciens et de nombreux artistes célèbres. Elle associe aussi la physique et l’astrophysique avec le CERN et l’ESA.

A lire

La filière électronique joue un rôle important dans le développement technologique de notre pays et son avenir, j'en suis convaincu, peut être prometteur.

"Le laser" de Fabien Bretenaker et Nicolas Treps, préface de Charles-H Townes
Une excellente introduction au laser

La F2S se mobilise pour susciter des vocations scientifiques chez les jeunes

À sa création en 2010, la F2S a inscrit la diffusion de l’information scientifique et technique à destination des jeunes et des scolaires parmi ses objectifs majeurs. Un site partagé avec l’ONISEP – Office national d'information sur les enseignements et les professions – en est né : « http://les-sciences-pour-les-metiers-de-demain.onisep.fr/quel-metier-pour-moi ».
Sur ce site, il est possible de découvrir 60 profils de métiers ; 15 d’entre eux font l’objet de vidéos, pour la plupart issues des entreprises que la présidente Michèle Leduc et moi-même avons rencontrées en 2011 pour la F2S.

Des professions telles que bio-informaticien, chercheur en réalité virtuelle, physicienne des lasers, ingénieur opticien, chimiste des matériaux vitreux… entrent maintenant dans le champ d’une orientation précoce des jeunes.

Mais nous estimons impératif d’aller au-delà et de refaire rêver avec les sciences.
Pour cela, nous allons joindre nos efforts avec ceux du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF).

La F2S et le CNISF proposent une démarche innovante dédiée aux jeunes : le projet « Les sciences, pourquoi pas moi ? ». On vise ici des expériences originales menées dans quelques régions, dans la classe de seconde : rencontre d'un scientifique ou d'un ingénieur avec une classe et le professeur, programme de découverte de l'entreprise (ou du laboratoire) sur trois jours échelonnés sur l'année scolaire, dialogue avec les professionnels sur le terrain, évaluation de l'expérience.

Ce projet repose sur la mobilisation de professionnels bénévoles travaillant dans le cadre du programme « PMIS » – Promotion des métiers de l’Ingénieur et du Scientifique – du CNISF (25 000 élèves rencontrés chaque année) ou appartenant aux groupes régionaux des sociétés savantes constitutives de la F2S, ayant déjà, pour la plupart, développé des relations fortes avec le proviseur et les enseignants des lycées locaux. On utilisera aussi les réseaux que la F2S a constitué avec le monde économique.

Alain Bravo
Vice-Président et Secrétaire de la F2S

Le Nobel de physique 2011 pour la découverte de l’accélération
de l’expansion de l’Univers

Retour sur l’une des plus grandes surprises de la cosmologie moderne, qui a soulevé l’énigme de « l’énergie noire » grâce à l’observation de supernovæ lointaines

Ces découvertes ont valu l'attribution du prix Branly 2011 de la F2S à Jérome Wenger, chercheur CNRS à l'institut Fresnel de Marseille.

L'ouvrage s'adresse à un large public intéressé par les principes physiques, la technologie et les très nombreuses applications des sources laser. Il a reçu le prix Arnulf - Françon de la SFO en 2011.

Dans un rapport très complet, le sous-groupe Nucléaire de l’Académie des sciences conclut sur trois points :
*Que comprenons-nous de l’accident majeur de Fukushima ?
*Quelle est la situation du nucléaire en France après Fukushima ?
*Quelles pourraient être les potentialités futures du nucléaire ?

Site F2S